(Ré)orientation professionnelle

 

Boussole  3Vous sortez des études et vous ne savez pas quelle direction prendre dans le monde du travail ?
Après une ou plusieurs expériences professionnelles, vous sentez le besoin de changer de cap ?
Vous êtes engagés dans une voie professionnelle « toute tracée » depuis plusieurs années, et pourtant vous ressentez au fond de vous un tiraillement (qui était à peine perceptible au début, mais qui s’affirme de plus en plus) ?

Se (ré)orienter professionnellement est un processus de changement qui peut être confrontant, insécurisant, inconfortable. Voici des phrases que j’entends régulièrement en consultation :
– « Je ne sais pas si ça m’intéressera de travailler dans ce type d’entreprises… »
– « Je ne suis pas sûr que cette fonction me conviendra ; je crains qu’après deux mois ou au mieux un an, j’en aie à nouveau marre… »
– « L’ambiance de travail ne sera peut-être pas meilleure dans ce secteur que dans mon entreprise actuelle. On pense toujours que l’herbe est plus verte ailleurs, mais au fond est-ce bien le cas ? »

Il y a des doutes, il y a des peurs, il y des incertitudes. Bref, il y a tout ce qu’il faut pour freiner le commun des mortels dans son élan de changement ! 😉

J’aimerais cependant vous encourager dans votre transition et vous donner quelques clés pour vous reconnecter à votre boussole intérieure (ça devrait vous être utile pour vous réorienter ;-)). J’alimenterai à cet effet la rubrique des articles ci-dessous pour que vous puissiez repartir avec un « trousseau de clés » qui vous ouvrira de nouvelles portes.

Au cœur de tout processus de réorientation professionnelle, une attitude est essentielle : s’ancrer dans la réalité, la vôtre et celle qui vous entoure. Il y a en effet deux temps avant d’être en mesure de prendre une décision « mûre » de (ré)orientation.

Premièrement : un temps avec soi-même et face à soi-même. Oui, je vous invite à faire le point sur vous-même à travers un bilan.
Cela vous permettra de faire le point sur « qui vous êtes (professionnellement) », au-delà de l’image que vous vous êtes forgée de vous-même – qui peut parfois être tronquée, voire limitante – et au-delà des croyances concernant votre potentiel (« je crois que je (ne) suis (pas) fait pour ça… »).

Deuxièmement : découvrir les multiples réalités du monde du travail (les métiers, les entreprises, les statuts,…), en choisissant de prendre distance des clichés, des idées préconçues, des croyances qui sont véhiculées.
En d’autres mots, il s’agit de cueillir ou de créer les occasions de « sortir du mental » (à savoir, de prendre du recul par rapport à vos réflexions, voire vos ruminations, et vos croyances) pour vous laisser sentir.

Concrètement, comment faire ?
Il y a de nombreuses manières de faire, bien sûr. En voici quelques-unes que je conseille régulièrement :
– Allez manger un bout avec quelqu’un qui exerce une fonction qui vous attire (même si vous ne « savez » pas bien pourquoi vous êtes attiré). Demandez-lui de vous raconter son métier, ce qu’il aime dans ce qu’il fait, comment il est arrivé à ce poste,…
– Inscrivez-vous à un workshop ou une conférence dans le secteur ou sur un thème qui vous intéresse et par rapport auquel vous vous posez la question : est-ce que je me verrais évoluer vers ce domaine-là ?
– Abonnez-vous à une revue qui traite de questions ou de réalités qui vous tiennent à cœur… Vous pourrez ainsi découvrir – parfois entre les lignes, parfois explicitement – les métiers qui gravitent autour.
Allez vous frotter à la réalité ! Imprégnez-vous, laissez-vous interpeller par ce que vous entendez, sentez, observez, touchez… Et laissez vous sentir : Comment ça bouge en vous ? Ce que l’autre vous raconte ou ce que vous percevez « sur le terrain », en quoi cela fait-il écho en vous ? Tendez l’oreille (et le cœur ;-)) : vous serez peut-être surpris d’entendre avec plus de précision des intuitions qui étaient déjà venues vous chatouiller antérieurement… ou de découvrir des sensations toutes nouvelles ! Ces petites voies intérieures vous ouvriront plus que probablement de nouvelles pistes ou des voies intermédiaires, plus nuancées, plus ajustées à vous (par rapport à celles que vous aviez conceptualisées).

Enfin, troisième et dernier temps : il vous restera à prendre « votre décision ». En d’autres termes, à choisir parmi les options (s’il y en a plusieurs) celle qui soit à la fois ancrée dans la réalité et arrimée à vous. C’est-à-dire, l’option qui d’une part est réaliste en termes de timing, au niveau financier, au regard de vos engagements actuels,… et qui d’autre part, tient compte de vos spécificités, de vos besoins et de vos aspirations.

Un dernier conseil pour la route :
Si vous vous sentez coincés dans une de ces étapes, pensez à en parler avec une ou plusieurs personnes de confiance dans votre entourage. Parler aide à identifier les zones d’incertitude, de flou… Une fois identifiées, vous pourrez continuer votre exploration de manière plus ciblée et donc plus efficace.

Vous ressentez le besoin d’être accompagné dans votre parcours d’orientation ? Vous pouvez me contacter ici.

Article le plus récent dans cette rubrique

Le job de mes rêves…- Vous avez envie de changer de boulot ? Vous désirez aller vers un emploi où vous pourrez vous épanouir davantage ? Comme il est souvent plus facile de dire ce qu’on ne veut plus (je ne veux plus de travail répétitif, de chef hyper-contrôlant, de tâches X ou Y, d’horaires en soirée,…), voici un exercice [...]

Autres articles parus dans la rubrique (ré)orientation professionnelle

Tous les articles

Mosaïque Bilan - 2 Mosaïque evolution pro - 2 Mosaïque recherche emploi - 2 Mosaïque création d'entreprise
Transitions de vie finalisé - Mes Services